Bateau Pirates 6243
Oui, je m'étais promis de ne pas craquer pour les nouveux modèles Pirates 2009, car possédant déjà une belle collection que je ne sais pas où mettre. Mais voilà, en passant devant ce 6243, je n'ai pas pu résister. Un faux-air du 6285 avec ces voiles rayées blanches et rouges, un nouveau requin, de nouvelles minifigurines, bref, j'ai craqué. Set majeur de cette nouvelle gamme Pirates, que vaut réellement ce 6243 ? Tient-il la comparaison avec ces prédécesseurs ou mérite-il d'être envoyé par le fond ? Réponse dans ce test.

Descriptif du montage et de la boite
La boite est d'une belle taille, et montre une scène d'action entre le bateau pirate et un canot de soldats venu récupérer le trésor. A l'arrière, LEGO a choisit de présenter quelques détails et fonctionnalités du navire. Une jolie boite donc, attrayante et présentant bien le modèle. Je trouve que nous sommes dans la lignée des anciennes, si ce n'est l'absence d'une pochette qui se lève pour présenter quelques figurines et pièces qui me faisait tant rêver plus jeune. Dommage que LEGO est abandonné ce principe. Concernant le montage, en ouvrant, je découvre deux notices d'une épaisseur respectable qui laisse présager un montage long et intéressant. Mais je me rend vite compte que cela n'est pas le cas ; Ho, non pas que le montage n'est pas intéressant, mais qu'il n'est pas long. En effet, beaucoup de parties des notices ne sont là que pour montrer l'assemblage de deux ou trois pièces en plus du montage précédent, ce qui aboutit évidemment à l'épaisseur de celle-ci. Mais bon, le montage est tout de même agréable, sans mauvaise surprise grâce justement à ce découpage intéressant. Le seul bémol est le montage des voiles qui je dois le dire m'a un peu pris le choux (l'apéritif pris avant n'excuse pas tout, oui oui montage en début de soirée....), le nouveau système laissant un peu à désirer. En fait, cela tourne vite à la prise de tête dans le sens où vous mettez la voile d'un coté elle ressort de l'autre. Je conseille donc vivement de tout de suite mettre les embouts permettant leurs maintient même si la notice mentionne de les mettre tout à la fin !

Le modèle
Et bien une fois monté, ce navire a fière allure. Je constate qu'il rappelle quand même drôlement le 6285, mais la comparaison s'arrête là. Moultes détails présents sur son ancêtre ont disparu : ancre, câles, câblage, cabestan, où cela est-il passé ? Certes on se rattrappe avec une belle figure de proue et une cabine bien réalisée (j'adore les portes et les fenêtres), mais quand même. L'absence d'ancre est impardonnable, tout comme le câblage. Bref, je vais tirer une ficelle moi-même tout du long pour plus de réalisme. A part cela, je le trouve beau ce navire, et il a sa place dans ma collection sans hésistation. J'attends donc avec impatience un navire de soldats pour de mémorables batailles. Enfin, le fameux canon placé sur la cabine qui a été tant reproché ne me gêne pas. Je rappelle quand même que les navires d'antan avaient parfois ce type d'équipements, de petits canons placé à l'arrière ou à l'avant pour se défendre lors de face à face. Là disons juste que la taille du canon est un peu exagéré, ces canons étant généralement plus petit que ceux en câle.

GALERIE IMAGES AVEC COMMENTAIRES ICI



TESTS EN IMAGES DU 7206 ICI !!!

Article : Créer sa ville
Qui n'a pas en envie un jour de posséder sa ville en LEGO ? Plus d'un petit garçon a rêvé d'avoir une gigantesque ville en LEGO, comme dans les catalogues ou les publicités. Mais au juste, que faut-il pour construire une ville en LEGO ? Doit-on préférer les traitaux ou le sol ? Comment bâtir des rues ? Je vais essayer, en tant que possesseur d'une ville, de répondre à vos questions.

I. Le choix du sol ou des trétaux
Un choix crucial va se poser dès lors que vous souhaiterez construire votre ville en LEGO, et, inévitablement, son chemin de fer : Au sol ou sur des trétaux ? Le sol possède de nombreux avantages, mais tout autant d'inconvénients. Au sommaire des avantages, on trouve la facilité, la surface pouvant s'étendre à la pièce entière, pas de risque de chute pour nos chers LEGO si fragiles. Mais le prix à payer est malheureusement lourd : saletés, poussières, poils d'animaux viendront littéralement polluer votre ville, la rendant si vous avez des difficulités à faire le ménage à cause de sa taille, sale et pas forcément agréable à regarder. On notera aussi une grande difficultés si votre citée s'étend, à circuler dans la pièce sans marcher sur quelques éléments au passage. Le ménage devenant difficile, vous allez entrer dans un cercle vicieux empêchant de prendre du plaisirs à jouer et vous déplacer dans la ville. Les trétaux et les planches : La solution la plus envisageable. Beaucoups d'avantages et peu d'inconvénients si on s'y prend bien. Les avantages seront que le ménage s'en trouvera simplifié et que l'entretien, la jouabilité et l'aménagement de la ville s'en trouvera simplifié. Le principale désavantage sera qu'il faudra faire très attention de ne pas faire tomber nos LEGO, les trains en particulier ou un déraillement peut vite tourner à la catastrophe. En conclusion, vous l'aurez compris, le choix le plus judicieux est de placer votre ville en hauteur. Vous n'êtes pas obligés, au départ, d'opter directement pour les trétaux et la planche si votre ville n'est pas importante, une grande table faisant l'affaire au départ. Mon choix personnel, lui, a été le sol car au départ j'avais la chance d'avoir de disponible une pièce immense et fermée. Maintenant que mon espace s'est réduit, je vais opter pour une mise en hauteur de la ville très prochainement.

Les rues, la création de la ville
Si LEGO fournit aujourd'hui les éléments principaux pour équiper votre ville (immeubles, cafés, hôtels....), cela n'a pas toujours était le cas. Sortie des commissariats de police, hôpitaux, garages, caserne de pompiers et stations services, difficile de bâtir des rues digne de ce nom autrement qu'en passant par des créations personnelles. Même encore aujourd'hui, il me paraît pratiquement impossible de passer outre. Bref, vous l'aurez compris, une ville LEGO se bâtit avec de la patience, des sets récents, des sets anciens, des constructions personnelles, et des plaques de routes. Les plaques de routes "LEGO" ont l'avantages de pouvoir fixer sur les cotés des éléments LEGO, ce qui vous permettra de fixer lampadaires, bancs, panneaux, radars (!!!), fast-food, bref tout ce qui donne vie à une Citée. En outre, rien ne vous empêche cependant de "tricher" un peu et d'opter pour des routes que l'on trouve dans tout magasin de jouets se respectant, notamment si vous souhaitez faire un périphérique ou une autoroute. Pour l'organisation générale, on notera votre aéroport se trouvera en périphérie de la ville, desservice par une route et un train. Le port, lui, qui est censé simuler l'ouverture sur la mer doit se trouver d'un coté précis et également desservie par la voie ferrée. En centre-ville, vous concentrerez les services de secours (police, pompiers, urgences) et compléterez avec station service, parking, garage. La gare doit se trouver légèrement à l'écart en théorie, mais rien ne vous empêche de faire un terminus en pleine ville des trains. Attention dans ce cas toutefois à ne pas gêner la circulation. Le mieux est tout de même de dessiner avant votre ville en plaçant sur papier les éléments dont vous disposez. Prendre aussi quelques mesures afin de ne pas avoir de mauvaise surprises : trains raclant contre un mur, bâtiments inaccessibles par la suite, prises électriques trop éloignées..... (je sais de quoi je parle). Le mieux, si vous optez pour des trétaux, et de laisser un "trou" au milieu vous permettant de vous glissez au milieu de votre ville. Ainsi, vous pourrez déplacer les élements en toute sérénité et vérifier aussi la solidité du montage. En plus, cela vous permets de faire deux voir trois parties (campagne par exemple, intéressant à envisager avec les nouveaux modèles sortis par LEGO).

III. Et si on éclairait tout ça ?
A la nuit tombée, votre ville LEGO vous donne l'impression de ressembler à une ville fantôme sans éclairage ? chez que l'on peut éclairer tout ça. Là, deux options s'offrent à vous : Soit vous êtes un puristes et vous voulez du tout LEGO, et là bon courage même si cela demeure possible. LEGO, dans les années 80 avec le système 12V, a commercialisé des lampadaires et autres systèmes d'éclairages basés sur des briques lumineuses et permettant donc d'éclairer votre ville en LEGO. Mais le porte-monnaire risque d'en prendre un coup car ces sets, rares et difficile à trouver, ont tendance à partir à des prix importants. Si vous n'êtez pas un maniac du LEGO pur, rien ne vous empêche donc d'opter pour des diodes, que vous adapterez facilement à votre ville sans même avoir à percer quoique se soit (ne faites jamais cela, on ne perce pas un LEGO c'est un sacrilège !!!). En laissant des espaces suffisants (un brique 1x1 par exemple), vous pourrez glisser la diode. Enfin, la plupart des bâtiments LEGO officiels étant ouverts, aucun problème.

IV. Conclusion
Vous l'aurez compris dans ce trop court article, une ville LEGO se batit avec de la patience, un peu d'argent et surtout pas en un jour. J'ai personnellement modifier en totalité ma ville par 4 fois déjà en 3 ans. Et une autre grosse modification est prévue pour la mise sur trétaux. J'essaierai, à ce moment là, de faire des photos au fur et à mesure pour que vous suiviez l'évolution, de l'achat des planches et trétaux jusqu'à la finalité. Bonne lecture et bonnes fêtes de fin d'années à tous !